Conférence sur le vieillissement des systèmes urinaire et sexuel chez la femme et chez l’homme

lundi 7 octobre 2013

Le mardi 5 novembre 2013 De 19 h à 20 h 30 Au gymnase de la CURE (local Z7-2511) Le vieillissement des systèmes urinaire et sexuel chez la femme et chez l’homme Par Olivia Dubois, physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale et pelvienne Ouvert à tous 10 $ + frais de stationnement Gratuit pour les membres de la CURE Un café-dessert vous sera offert Venez en grand nombre! Merci de confirmer votre présence avant le 28 octobre 2013 Par téléphone au : 819 821-8000, poste 12935 ou par courriel au : cure@usherbrooke.ca Conférence en deux parties : 1. C’est bien connu, toutes les femmes passeront par-là, on n’y échappe pas. La ménopause avec ses symptômes qu’on lui connaît bien… bouffées de chaleur, sautes d’humeur, insomnie… Mais qu’en est-il des impacts sur les plans urinaires et sexuels? Sécheresse et atrophie vaginale rendant les relations sexuelles difficiles et douloureuses, l’incontinence urinaire, les descentes d’organes pelviens… La ménopause abordée d’un point de vue génito-urinaire. 2. Parlons prostate! Une des conséquences normales du vieillissement chez l’homme est l’augmentation de la taille de la prostate. Quand la croissance devient démesurée, il s’agit d’hyperplasie bénigne de la prostate. Environ 50% des hommes de 50 ans présentent des symptômes urinaires associés à cette condition médicale. Que peut faire la physiothérapie pour ces hommes? Finalement, le cancer de la prostate, silencieux et sournois mais bien présent. Il s’agit du cancer le plus diagnostiqué chez l’homme âgé au Canada. Quel rôle joue la physiothérapie spécialisée dans le traitement des conséquences du cancer de la prostate? Un rôle important dans l’amélioration des fonctions urinaires et sexuelles. Biographie : Olivia Dubois est une physiothérapeute spécialisée en rééducation périnéale et pelvienne. Elle a obtenu son diplôme en physiothérapie à l’Université de Sherbrooke en 2011. Depuis l’obtention de son diplôme, elle travaille à la clinique Cigonia de Sherbrooke où elle a développé une expertise dans le traitement des symptômes urinaires et sexuels chez l’homme et la femme âgés. Elle poursuit présentement des études doctorales au laboratoire de recherche en urogynécologie du Centre de recherche clinique Étienne-Le Bel, un centre affilié à l’Université de Sherbrooke. Elle s’intéresse à la problématique des douleurs lors des relations sexuelles chez la femme et elle travaille sous la direction de la Pre Mélanie Morin, une experte de calibre international dans ce domaine.